REVELATEUR.COM, c'est aussi des forums photos, des dizaines d'articles, des centaines de photographies.

      

Les articles
de REVELATEUR.COM.
 
discuter dans les forumsmateriel photoarticles photoles photosinscrivez-vous !
SE CONNECTER

Introduction à la chambre photographique.  

Résumé :  Tout pour un résultat sans compromis ! La chambre photographique est utilisée depuis le début du siècle pour obtenir des photos hors du commun.
   - 1 La chambre photographique. (1/1). 

La chambre photographique. (1/1)  

Les principales caractéristique :

- Grand format de pellicule : à partir de 4*5 pouces, pour des agrandissements géants.
- Modularité incroyable : tous les objectifs de toutes les marques grand format se montent sur toutes les chambres - avec toutefois quelques restriction -
- Des mouvements de l'objectif et du plan film grâce au soufflet.
- Une qualité de fabrication incroyable, la plupart du temps Allemande ou Suisse.


Prise de vue à la chambre sur la presqu'ile de Quiberon.

Les mouvements possibles de cet appareil.

Les mouvement rendus possibles par le soufflet de ces appareils permettent de contourner les problèmes liés aux lois de l'optique.
Prenons l'exemple d'un bâtiment, par exemple Notre Dame de Paris. Quand on regarde Cette cathédrale, on s'aperçoit tout de suite quand on a ce monument en face de soi que les murs sont verticaux ! L'œil et le cerveau humain corrigent les lois de l'optique et nous font voir des montants verticaux. Maintenant, vous prenez un appareil photo classique. Vous regardez dans le viseur, l'axe optique de l'appareil étant parfaitement horizontal. Les murs de la cathédrale sont toujours droits, mais vous visez pour moitié le parvis, pour moitié la cathédrale… Si vous levez l'appareil vers le haut, pour cadrer l'édifice, hop, les murs ne sont plus droits, mais se rejoignent virtuellement vers le ciel !
Bref, pas moyen avec un appareil classique de rendre ce que l'on voit à l'œil nu.
La chambre permet quand à elle de conserver l'axe optique de l'objectif parfaitement horizontal, tout en cadrant uniquement la cathédrale. On peut déplacer l'objectif par rapport à la pellicule, grâce au décentrement ! Les objectifs de chambres ont une couverture plus grande que la pellicule, ce qui permet les mouvements. C'est ce que l'on appelle le cercle d'image. La plupart des chambre sont dotées d'un niveau à bulles pour permettre de trouver l'horizontale facilement.


De très nombreux réglages sont possibles sur une chambre.

Autre exemple de ce qui est possible de faire :
On photographie un paysage. Une prairie. Au premier plan des fleurs, et au dernier plan des montagnes. Avec un appareil classique, on fait la netteté sur les montagnes, mais les pâquerettes sont floues. Pas grave, on va faire la netteté sur les pâquerettes… Les montagnes sont floues ! Avec une chambres, pas de problème, les mouvements arrières permettent d'avoir un plan net depuis les fleurs jusqu'aux montagnes !

La taille de la pellicule.

Les pellicules utilisées sont des plans films. En réalité des feuilles de pellicules, un peu plus épaisses et rigides que les pellicules standard. La taille la plus courante est le 4*5 inches, soit 10,2*12,7 cm. C'est la taille d'un tirage classique chez le photographe ! Mais il existe aussi des tailles plus grandes : 5*7 et 8*10, voir plus grand, mais là on rentre vraiment dans la confidentialité et l'ésotérisme. La richesse des détails permise par ces pellicules est incroyable ! Beaucoup plus de détails peuvent être captés par ce format de pellicule qu'en photographie classique. Les agrandissements permis par cette taille de pellicule sont gigantesques et donnent une impression de douceur. On se retrouve en face de la réalité !
En outre les couleurs sont beaucoup plus éclatantes. A taille d'agrandissement similaire, les grains sont beaucoup plus serrés. Il y a donc beaucoup moins de " bruit " sur les images.
Dans les plus grand formats, un des gros avantages est le tirage par contact direct, qui ne demande plus d'agrandisseur et permet de travailler avec des procédés alternatifs tels que le tirage au platine ou au palladium. On est très loin ici de minilab couleur 1H00 !

Les inconvénients…

Face à tant de qualités, il y a forcément des inconvénients… mais qui sont les pendants des qualité de la chambre.
L'inconvénient, c'est l'encombrement et le poids. Les beau paysages se trouvent rarement près des routes. Il faut travailler systématiquement avec un trépied, qui lui aussi doit être très lourd pour assurer une bonne stabilité. Les temps de pose sont souvent longs, parfois atteignent plusieurs minutes, lors des photographies à la tombée de la nuit.
La pellicule est très chère… On ne la trouve que dans les grandes villes, ou sur commande. Il faut la charger dans des châssis avant de pouvoir prendre des photos, et ça, c'est dans le noir complet ! Difficile à trouver en pleine journée…
Le prix du matériel et des consommables est aussi prohibitif, et ne peux pas être justifié par une passion dévorante ou des débouchés professionnels. Le prix toutefois de ce matériel a chuté. Les professionnels se séparent petit à petit de leur matériel argentique pour passer à du numérique, ce qui permet de tomber sur de très bonnes occasions. L'achat de tout une gamme grand format neuve coûte largement le prix d'une voiture !!!

Les marques présentes sur le marché.

C'est une chose incroyable, mais il existe encore de très nombreuses marques de chambre grand format sur le marché ! En voici une liste mais j'en ai sûrement oublié de nombreuses. Vous pouvez bien sûr me contacter pour me signaler une omission !

- Linhof
- Sinar
- Toyo
- Arca-swiss
- Calumet
- Cambo
- Ebony
- Gran view
- Horseman
- Tachihara
- Wista
- Bender


Linhof est un fabriquant de chambres photographiques allemand.

Cette profusion de fabricant est principalement due au fait que le choix d'une chambre se fait suite à une longue réflexion, faite par des photographes mûrs et ayant une bonne connaissance de ce qu'il veulent faire. Photographie de terrain ou de studio, paysage ou architecture, grand angle ou téléobjectif et bien sûr le prix. Je crois qu'une des caractéristiques qui revient souvent dans le choix d'une chambre est le plaisir qu'en procure l'utilisation. On est loin ici des matières plastique bon marché, mais plutôt des matériaux nobles, cuir, métal, bois précieux… Une chambre est construite pour durer et ne s'achète donc pas à la légère.

Les fabricant d'objectifs sont quand à eux en nombre plus restreints :

- Schneider
- Rodenstock
- Nikon
- Fuji


On voit ici l'obturateur central (Compur) d'un objectif de chambre.

Et quelques autres marques dont la renommée est moins importante ou qui sont des marques de commercialisation d'objectifs fabriqués par les entreprises déjà citées. Ce qui est remarquable, c'est qu'il n'existe pas de zoom, ce sont des focales fixes, bien meilleures pour leur qualité optique qu'un zoom qui la plupart du temps est mal corrigé et beaucoup plus cher.

Conclusion

Très peu de choses ont été dites dans cette rapide présentation de la photographie à la chambre… C'est tout un monde, très technique, ou pour commencer à obtenir des résultats à la hauteur des moyens mis en oeuvre, il faut avoir dépassé cette technique et ne pas se laisser emprisonner dans ce que l'on pourrait appeler l'esthétique de la photographie en grand format. Mais c'est avant tout un monde passionnant qui mérite d'être connu et pratiqué par de nombreux amateurs.







Voir la liste de tous les articles

Inconnu - 01/11/2004 19:09
Ah! Le grand format... Une folie difficilement compréhensible pour l'excité du numérique qui va appuyer 30 fois sur le même sujet en variant les angles, les paramètres pour n'en garder qu'une photo mais qui aura piétiner tout autour de lui l'oeil rivé à travers un bout de verre sur l'occulaire!!! De la quantité devrait se dégager la qualité, mmmmmoui, p'être mais si c'était vrai celà se saurait, non? Avec une chambre, là on est dans l'emm... la plus totale. Déjà le poids, avec le pied on est au-délà des 15 kg, minimum. Sans compter un caillou, pardon une optique supplémentaire au moins. Puis il faut porter tout ce bazar au mieux dans sa voiture, ceci est plus de l'ordre de l'utopie, la réalité oblige à mettre tout ce matériel, que toute personne sensée ne se contenterait même pas de regarder ou alors avec un brin de condescendance affligée, à mettre dis-je sur son dos car LA photo à faire est elle bien au delà de là où s'arrête la route. Bon, une cure de transpiration est bonne pour la santé... Mais une fois sur place que fait le fada avec se chambre, en pièce détachée s'il vous plaît, avant même de commencer à monter ce bric-à-brac, il commence par s'assoir et regarder. Regarder et se remplir de ce qui l'entoure. S'en remplir jusqu'à faire pièce avec ce morceau de terre et de ciel. Respirer. Regarder. Encore regarder. Au mieux le ciel est avec lui au pire la lumière n'est pas celle attendue ou voulue et l'on repartira, plus tard, sans image, mais avec un bout de Terre dans les yeux. Si c'est comme il voulait, lentement, sans se bousculer plus que nécessaire, le fada commence à assembler ce puzzle : trépied, barre, les dos et le soufflet, l'optique (... le temps passe...). Enfin il pose le monument et là commence la quête du Graal. Luminosité, cadrage, plans, bascules... Les oiseaux recommencent à chanter et le fada, l'oeil circonspect va évaluer diaphragme, temps de pose. Il écoute le ciel passer. Il sort la cellule manuelle pour conforter ses impressions. Un demi-diaph. en plus, en moins?? Au 1/15e ou au 1/30e?? Zut la branche, là à 3 mètres. Oh le nuage qui arrive, un effet sympa mais il faudra corriger à l'exposition, il passe dans combien de temps?? Une vingtaine de minutes environ?? J'ai le temps de monter un poil le dos arrière et de basculer un rien vers le haut. Un dernier coup d'oeil sous le drap noir avant d'en jeter un dernier définitif avant celui qui le sera tout à fait. Un chassis en place. Toujours la mâme sensibilité, oui du 100 donc avec le nuage je descends au 1/8 mais le 1/4 me donnera un peu plus de prof. de champ. OK je fais. Le nuage arrive. Un tout dernier oeil sur la vitesse et le diaph. de l'objectif. La cellule est toujours bonne. Chassis ouvert. Clic. Voilà c'est tout. Tout? Mais il y a bien plus qu'un simple "Clic" dans ce chassis qu'il faut refermer avec précaution. J'y ai mis un peu de moi et pris un peu de ce que j'ai vu, apprécié. Oui pour réussir, un peu d'emm...ts pour réussir ce que toute personne "normale" ferait en 10 secandes et en plus en 15 fois le temps de laisser le doigt sur le déclencheur. Vive la raffale pour être certain d'en avoir UNE de bonne. Avec le grand format on est dans un autre registre. Celui de la passion. Et la passion a un prix. Non? Gil (et encore j'ai fais court...)
Inconnu - 17/11/2004 22:31
les Becher à Beaubourg en ce moment pour résumé ce que tu viens de dire
Inconnu - 25/11/2004 14:02
Tranche de vie douloureuse et émouvante d'un amateur de grand format. On comprend pourquoi la plupart des humains préfèrent la pratique de la télévision et de l'automobile : tout est plus simple, immédiat, à portée de main. Bref le jouir instantané sans fatigue. Le grand format est trop grand pour les petits de l'homme qui n'en finissent pas de ramper par terre, quand il faudrait s'élever pour voir avec un regard neuf et respirer un air plus pur d'un plus grand soufle. Vive le grand format et mort aux cloportes télévisuels et voiturés!
Hondermarck - 25/11/2004 14:11
Mais peut-on vraiment dire "pratiquer la television" ? :-)
Inconnu - 27/11/2004 21:49
je me demandais pourquoi, pourquoi j'aimais le moyen format. tu a tout dis. merci
Inconnu - 07/01/2005 18:33
Le Grand Format quand on aime, on devient accro et contre cela il n'y arien à faire. Dans la campagne avec la chambre photo il ya rien de mieux pour déconnecter. C'est fais pour les gens qui marche à l'envers. Gilles
nicofuzz - 09/05/2006 22:41
Je découvre cet article aujourd'hui... Gil a très bien résumé l'<<esprit>> du grand-formiste :)

  S'inscrire
Exposez vos photos sur Revelateur.com, participez au forum, posez des questions, recevez la Newsletter. S'inscrire, c'est devenir membre d'une communauté en plein developpement... Pour progresser ou faire progresser les autres en photographie.

Une fois le formulaire rempli, Vous recevrez un mail quelques secondes après. Cliquez sur le lien fourni dans le mail pour confirmer votre inscription.
Choisissez un pseudo :
Choisissez un mot de passe :
Confirmez le mot de passe :
Vous êtes : -
Votre adresse mail :
Votre adresse n'est pas publique et ne sera pas cédée à des tiers.
Recevoir la newsletter (1 envoi par mois)




| revenir à l'accueil | Forums | Le matériel | Les marques | Les photos |




Le numérique full frame, c'est ici ! Tous droits réservés sur textes et images - 2004 - 2009 - le 20/11/2019 à 03:30:23 - REVELATEUR.COM - Conçu et réalisé par Laurent HONDERMARCK.