REVELATEUR.COM, c'est aussi des forums photos, des dizaines d'articles, des centaines de photographies.

      

Les articles
de REVELATEUR.COM.
 
discuter dans les forumsmateriel photoarticles photoles photosinscrivez-vous !
SE CONNECTER

Développer un film noir et blanc.  

Résumé :  Développer soi-même les films noir et blanc présente de nombreux avantages : rapidité du résultat, qualité et maîtrise du procédé… etc. Mais c’est aussi un moment magique de voir la pellicule sortir de la cuve, avec les images transformées en grains
   - 1 Développer un film noir et blanc (1/1). 

Développer un film noir et blanc (1/1)  

La méthode est la même pour tous les formats de films. Que ce soit des pellicules classiques en bobine ou en plan film.

Les pellicules noir et blanc.

Les pellicules noir et blanc, dont on prévoyait déjà la disparition il y a une trentaine d'année, ne posent pas de problème pour être trouvées, il en existe encore aujourd'hui de nombreuses référence
Il est à noter qu'aujourd'hui sont apparues des pellicules dites "chromogènes" c'est à dire des pellicules noir et blanc qui peuvent être développée chez tous les boutiquiers, avec les pellicules négatif couleur. Ces pellicules simplifient la vie si on ne veut pas passer par la case développement, mais leur conservation dans le temps est moins grande que la conservation des pellicules noir et blanc à halogénure d'argent. Il ne faut surtout pas utiliser ces pellicules pour les développer soi même : échec assuré. (exemple : kodak TMAX 400 CN traitement C41 400 - kodak Portra 400 BW traitement C41 400, Ilford XP 2 S traitement C41 400)

Exemple de références en 35mm :
Agfa Agfapan Apx 100 100 36 poses
Agfa Agfapan Apx 400 400 36 poses
Bergger BRF 200 200 36 poses
Bergger BRF 400 400 36 poses
Fuji Néopan 400 400 36 poses
Fuji Néopan 1600 1600 36 poses
Fuji Acros 100 36 poses
Ilford Pan F Plus 50 36 poses
Ilford 100 Delta Pro 100 24 poses
Ilford 100 Delta Pro 100 36 poses
Ilford FP4 Plus 125 24 poses
Ilford FP4 Plus 125 36 poses
Ilford HP5 Plus 400 12 poses
Ilford HP5 Plus 400 24 poses
Ilford HP5 Plus 400 36 poses
Ilford 400 Delta Pro 400 24 poses
Ilford 400 Delta Pro 400 36 poses
Ilford Delta 3200 3200 36 poses
Ilford SFX Proche Infrarouge 36 poses
Kodak TMX 100 24 poses
Kodak TMX 100 36 poses
Kodak Plus X 125 24 poses
Kodak Plus X Pan 125 36 poses
Kodak Tri X 400 24 poses
Kodak Tri X 400 36 poses
Kodak TMY 400 24 poses
Kodak TMY 400 36 poses
Kodak TMZ 3200 36 poses
Kodak Technical Pan * 36 poses
Kodak Infrarouge N&B 36 poses

Exemple de références en format 120 :
Agfa Agfapan Apx 100
Agfa Agfapan Apx 400
Bergger BRF 200
Bergger BRF 400
Fuji Néopan 400
Fuji Acros 100
Ilford Pan F Plus 50
Ilford 100 Delta Pro 100
Ilford FP4 Plus 125
Ilford HP5 Plus 400
Ilford 400 Delta Pro 400
Ilford Delta 3200
Ilford SFX Proche Infrarouge
Kodak TMX 100
Kodak Plus X 125
Kodak Tri X 320
Kodak Tri X 400
Kodak TMY 400
Kodak Technical Pan

Exemple de plan film en format 4x5 :
Bergger BPF 200
Bergger BPF400
Ilford Delta 100 Pro
Ilford FP4 Plus 125
Ilford HP5 Plus 400
Kodak TMX 100
Kodak Tri X 320
Kodak TMY 400
Kodak Technical Pan * 50

Les produits chimiques.

De l'eau... Cela parait évident, mais toutes les salles ne sont pas équipées d'un robinet.
Le révélateur.
Acufine AcuPoudre
Acufine Acufine Poudre
Acufine Rég Acufine Poudre
Acufine Diafine Poudre
Agfa Rodinal Liquide 1+25/1+50
Agfa Rodinal Liquide 1+25/1+50
Bergger PMK Liquide
Ilford Ilfosol Liquide 1+9/1+14
Ilford Ilfotec LC 29 Liquide 1+9/1+19/1+29
Ilford Ilfotec HCLiquide 1+15/1+31
Ilford Ilfotec DDX
Ilford ID 11 Poudre
Ilford Rég ID 11 Poudre
Ilford Microphen 1 l Poudre
Kodak D 76 Poudre
Kodak Rég. D76 5 l (puis 3.8l) Poudre
Kodak Microdol X Pro Poudre
Kodak X TOL Poudre
Kodak HC 110 Liquide 1+9
Kodak HC 110 Liquide 1+31
Kodak Technidol
Kodak T MAX
Kodak T MAX RS

Le bain d'arrêt.
A défaut, du vinaigre d'alcool fera l'affaire.
Conquet Acide acétique 1 l Liquide 4,38
Ilford Ilfostop * 0,5 l Liquide 1+19 9,27
Tetenal Indicet * 1 l Liquide 1+15/1+39

le fixateur.
Agfa Acidofix Poudre
Agfa Agefix Liquide 1+5/1+9
Conquet FR4 Liquide 1+4/1+9
Ilford Rapid fixer Liquide 1+4/1+9
Ilford Hypam Liquide 1+4/1+9
Ilford Ilfospeed 2000 RT Liquide 1+4
Ilford Rév. Fix. Ilfospeed 2150 XL Liquide Pur
Kodak T Max(non tannant - films uniquement) Liquide 1+4
Kodak Fixateur Repro Liquide
Kodak Polymax Liquide 1+9
Kodak Fixateur tannant Poudre Pur/1+2
Tetenal Superfix Plus Liquide 1+7/1+9
Tetenal Superfix sans odeur Liquide 1+4
Tetenal Test de fixage 100 tests

Un agent mouillant.
Agfa Agepon Liquide
Kodak Photoflo Liquide
Tetenal Glanzol

Auxiliaires de lavage
Il existe des moyens chimiques permettant un lavage accéléré et une élimination plus complète des substances susceptibles d'altérer l'image.
Agfa sistan Liquide
Ilford Galerie Washaid Liquide
Kodak Hypo Cleaning Agent Poudre
Tetenal Lavaquick Liquide

Dans ce dédale de film et de produits, le nombre de combinaisons est immense... Le choix est énorme pour le débutant... Que choisir alors ? Un grand classique alors : Ilford FP4 Plus 125 avec Kodak D 76 Poudre ou Ilford Ilfosol Liquide... Une fois que vous vous serez bien fait la main, vous pourrez modifier votre recette, en faisant des essais, des modifications, afin de modifier le rendu de votre film noir et blanc.

Le matériel nécessaire.

L'accessoire évident, indispensable, mais aussi le plus difficile à trouver, c'est bien sûr le local. Les produits chimiques servant à développer les films sont très agressifs et laissent des tâches indélébiles, donc votre salle de bain toute propre n'est pas le lieu le plus indiqué.
Une pièce dédiée est bien sûr l'idéal, mais c'est la plupart du temps impossible. Essayez de vous tourner vers les clubs, les associations, etc... de nombreuses villes et villages en possèdent, et ils ont souvent de beaux locaux pour travailler correctement. Une pièce chauffée à 20°C va faciliter les choses : la température des bains restera stable.
Un plan de travail PROPRE ET RANGE
une cuve de développement.
Un décapsuleur (pour décapsuler les cartouches de pellicules, ne nous y trompons pas...)
des ciseaux
des éprouvettes graduées
un thermomètre
un bac pour recevoir les produits utilisés.
Des pinces pour suspendre le film une fois développé.
Un chronomètre.
Tout ce matériel peut se trouver dans n'importe quel magasin de photo, qui, s'il n'en a pas se doit de vous le commander... S'il ne veut pas... Changez de crémerie !

La méthode de travail.

Première étape : la plus délicate... Elle consiste à enrouler le film sur une bobine en forme d'escargot pour la faire tenir dans la cuve. Cette étape demande de l'entraînement et je ne peux que vous conseiller de vous entraîner en plein jour afin de bien comprendre le fonctionnement de ces appareils de torture !
Ce n'est pas une fois dans le noir avec votre pellicule contenant vos photos de vacances en Australie que vous devez apprendre à vous en servir. Cela vaut le coup de sacrifier une pellicule pour le faire en plein jour.
DANS LE NOIR MAINTENANT : Pour sortir le film (en 24*36) de sa pellicule, il vous faut décapsuler la pellicule puis sortir le rouleau par la zone décapsulée. Une fois cette bobine sortie, il faut couper le bout, et donner aux cotés des bords arrondis, afin que la pellicule entre mieux dans la spirale à film.

Une fois le film dans la boite, fermée, et capuchonnée, vous pouvez rallumer la lumière ! ouf ! Préparez maintenant les solutions chimiques : il ne faut pas les préparer avant d'avoir enroulé le film, à cause des gouttes de produit qui auraient pu rester sur le plan de travail et qui airent pu contaminer le film.
Préparez les solutions comme l'indiquent les notices des produits et des films... Il n'y a pas de loi générale pour cela.

Versez maintenant la dose de révélateur dilué dans la cuve de développement, en déclenchant le chronomètre. Tapotez sur le fond de la cuve pour que les bulles se décollent du film (sinon cela laisse des ronds blancs sur le film (et noir au développement)
Retournez la cuve environ 5 fois au début, puis une fois toutes les trente secondes. C'est la régularité de ces retournements qui fera que vous aurez des résultats comparables d'une fois sur l'autre.
Une fois le temps presque atteint (moins 10 sec. ) videz la cuve et versez instantanément le bain d'arrêt. Ce bain arrête la réaction chimique.
Laissez ce bain deux minutes, videz. Versez ensuite le fixateur, qui permet la conservation de la pellicule dans le temps. Laissez le temps indiqué sur la notice, puis videz ce bain. Rincez ensuite de très nombreuses fois à l'eau courante. C'est ce rinçage soigneux qui laissera votre film exempte de traces de produits chimiques, prêt à affronter les décennies.
N'hésitez pas à le rincer une bonne trentaine de fois, en le laissant à chaque fois une minute dans l'eau.
En général, pour les amateurs, cela se fait à bain perdu, à cause des faibles concentrations des solutions.

Conclusion.

Ca y est, c'est terminé... vous n'avez pas encore vu le résultat, mais vous priez pour que le film soit correctement développé. Vous déroulez le film, et vous l'accrochez à un crochet, dans une pince sèche et exempte de poussières. Observez alors vos oeuvres.
lorsqu'il est BIEN sec, coupez le en bande de 6 photos et stockez le film en attendant le tirage... qui fera l'objet d'un futur article...





Voir la liste de tous les articles

Inconnu - 02/09/2004 17:48
bien mais il faudrait rajouter le tableau des temps de revelation
Inconnu - 02/09/2004 21:17
Avec un vingtaine de film et une vingtaine de revelateur différents, cela ferais un tableau à plus de 400 lignes... et bien plus encore avec les températures et les développements poussées de l'orde de 2000 ! Tous les temps sont données sur les produits, normalement, je n'ai donc pas trouvé cela necessaire. Un autre article peut être...
Rox - 03/11/2004 10:35
Ou puis je trouver les temps de dev pour de la TRI-X 400 dev dans du Kodak D76 ? Je travaille habituellement avec ilford mais j'ai envie d'essayer la TRI-X. Merci d'avance.
Hondermarck - 03/11/2004 14:28
Certains ne jurent que par la tri-X qui est une superbe pellicule... Kodak préconise dans le dans le D-76 à 20°C 6 min 45 sec. Pour le D76 1:1, 9 minutes 45 sec. Ces temps sont donnés avec une agitation toutes les 30 secondes.
Inconnu - 04/11/2004 09:34
merci, Hondermarck, pour ce complément!
Rox - 04/11/2004 09:35
...C'était moi, évidement, mais j'avais oublier de me connecter!
Inconnu - 08/11/2004 10:20
Salut, impossible de trouver les temps de développement d'un film fujifilm NEOPAN ACROS 100 dans du Rodinal 1+25 (ni fuji ni agfa ne donnent les temps) quelqu'un a-t-il la solution?
Hondermarck - 08/11/2004 12:14
Bonjour, Il semblerait qu'il faille mieux la développer dans du Rodinal 1+50 (moins cher et meilleurs résultats...) 10 min 30 à 20°C. Mais comme toujours, les films, il faut en choisir un et se caler sur ce qu'on aime... Il n'y a pas une soupe universelle... Mais un tas de produits pour de multiples rendus.
Inconnu - 08/11/2004 19:34
6 min 45 c"est un peu court , je la laisse huit minutes en dilution pure, c'est kodak qu'y a baissé les temps avec la new tri x mais les anciennes durées sont toujours valable
Inconnu - 09/11/2004 08:46
merci Hondermarck, j'ai suivi tes conseils et çà marche nickel. C'est le film d'un ami qui débute dans le n&b et il est vrai que moi aussi j'ai mes petites habitudes. Malheureusement quand un débutant tombe sur un vendeur photo qui ne voit que son interêt financier c'est pas facile. JeD
Inconnu - 04/12/2004 18:30
Bonjour, J'en suis à 2 films Tri-X 400 de 36 poses presque vierges. Je suis sûr de mes expositions, mais pas sûr de mon développement. Je bosse avec de la chimie Ilford (Ilfosol S pour le dvpmt), mais pas moyen de trouver un temps fiable de traitement. J'ai essayé : 10' parce que j'ai trouvé ce temps dans un bouquin... résultat, mon film est quasi vierge. Je vois quelques grains au scoponet, mais tout juste! 7'30" : le film est presque transparent. Que dois-je faire? Merci d'avance! :)
Hondermarck - 05/12/2004 11:04
Bonjour, Moi, j'aime bien le rodinal comme revelateur. Ce que vous me dites est étrange... Le temps donné par Ilford pour du tri-x et du ilfosol S est de 10 minutes, à la concentration de 1+9, à 20 °C et avec des agitation manuelles tous les 30 sec... Vous avez bien fait comme ca ? Pas de prémouillage du film ? Pas d'eau trop froide ? Pas d'erreur dans les concentration ? Je penche plutôt pour un problème comme ca... Question subsidiaire : êtes vous sûr du fonctionnement du boîtier ?
Inconnu - 07/12/2004 17:12
bonjour, léo, je suis a la recherche des temps de developpement des films fuji acros 100 et neopan 400 avec un rev tmax? merci pour votre réponses léo
Inconnu - 10/12/2004 23:51
comme l'ilfoso Sl est introuvable maintenant, j'ai acheté pour essayer le téténal ultrafin liquide pour le développement de TRIX, mais les explications sont sommaire quand à la température (20° c'est tout) . mon labo est plus chaud alors je cherche sur le net et je suis tombé sur votre site . MERCI pour votre clarté .
Christophe - 09/01/2005 17:42
Je souhaiterai me lancer dans le noir et blanc, quelle pellicule me conseillez-vous ? Merci pour votre aide.
Inconnu - 07/02/2005 09:08
je voudrais connaitre les temps de dévellopement de la fugi neopan 400 professionnel merci
ismael - 06/05/2005 21:16
pour christophe pour les pelloches moi j'aime bien ilford hp5 et kodak tri x 400 mais bon essaye et quand tu as trouvé un nega qui te plait ne change pas!!!!
Inconnu - 01/07/2005 14:01
Bonjour tout le monde je recherche le temps de developpement de la fuji neopan acros 100 dans du ilfosol s, impossible de trouver, merci d'avance.
Inconnu - 19/07/2005 13:20
je crois que ça liberera le webmaster : http://www.digitaltruth.com/devchart.html
Inconnu - 31/12/2005 19:28
christophe63 recherche info temps de develop film fuji acros 100 dans du revelateur ilfotecLC29 à 20 degres
Inconnu - 16/02/2006 19:49
pouvez-vous m 'indiquer le temps de développement d 'un film agfa apx dans du révélateur tmax kodak professionnel. Pour un ilford hp5, il est indiqué 6 min 3O. Puis-je utiliser ce temps-là pour l 'agfa apx ? Merci. Sigfrid
Inconnu - 17/02/2006 08:23
J 'ai trouvé. C 'est 6 minutes 3O pour Ilford hp5, et 9 minutes pour agfa 4OO apx. Sigfrid
Inconnu - 26/02/2006 18:42
Concernant l'article sur le dévellopement des films, deux petits "trucs" 1- utiliser de l'eau déminéralisée pour le dernier bain de rinçage(cela évite les traces de calcaire) 2- mettre les spires sur leurs tranches dans une essoreuse à salade et...essorez pendant 40 s objectif : cela évite là aussi certaines traces sur le film et de plus il sèche plus vite. PHILIPPE
Inconnu - 24/04/2006 09:34
bonjour je cherche les temps pour developper une pellicule BERGGER (brf 200) dans du révélateur ILFOSOL, AIDEZ MOI SVP !!!

  S'inscrire
Exposez vos photos sur Revelateur.com, participez au forum, posez des questions, recevez la Newsletter. S'inscrire, c'est devenir membre d'une communauté en plein developpement... Pour progresser ou faire progresser les autres en photographie.

Une fois le formulaire rempli, Vous recevrez un mail quelques secondes après. Cliquez sur le lien fourni dans le mail pour confirmer votre inscription.
Choisissez un pseudo :
Choisissez un mot de passe :
Confirmez le mot de passe :
Vous êtes : -
Votre adresse mail :
Votre adresse n'est pas publique et ne sera pas cédée à des tiers.
Recevoir la newsletter (1 envoi par mois)




| revenir à l'accueil | Forums | Le matériel | Les marques | Les photos |




Le numérique full frame, c'est ici ! Tous droits réservés sur textes et images - 2004 - 2009 - le 15/11/2019 à 14:50:47 - REVELATEUR.COM - Conçu et réalisé par Laurent HONDERMARCK.